L'une des compétences clés que tout enseignant doit développer est l'identification de bonnes ressources pédagogiques, ainsi que la modification, la création et le partage de ressources numériques adaptées à ses objectifs d'apprentissage, au groupe d'apprenants et à son style d'enseignement. Ces questions sont au cœur du domaine 2.

Veuillez considérer où vous vous situez par rapport aux objectifs à long terme suivants.

1. J'utilise une variété de sites Internet et de stratégies de recherche pour localiser et choisir une gamme de ressources numériques différentes pour l'enseignement des langues, en abordant les quatre modes de communication conformément aux nouvelles échelles et descripteurs du CECRL pour les apprenants.
J'utilise rarement l'internet pour trouver des ressources pour l'enseignement et l'apprentissage des langues.
J'utilise les moteurs de recherche courants et les plateformes de ressources pour trouver des outils pertinent pour l'enseignement et l'apprentissage des langues.
J'évalue et je sélectionne les ressources en fonction de leur adéquation avec mon groupe d'apprenants et en fonction de leur besoin de pratiquer des activités et des stratégies linguistiques communicatives variées (production, réception, interaction, médiation).
Je compare les ressources en utilisant une série de critères pertinents, par exemple la fiabilité, la qualité, la conception, l'interactivité, l'attrait et l'adéquation aux quatre modes de communication.
Je conseille mes collègues sur les ressources appropriées et les stratégies de recherche, ainsi que sur le développement de toutes les aptitudes et compétences impliquées dans l'enseignement et l'apprentissage des langues pour différents environnements d'enseignement. Je maintiens également ma propre sélection de ressources numériques, en gardant à l'esprit les nouvelles échelles et les nouveaux descripteurs du CECR.

2. Je crée mes propres ressources numériques d'apprentissage des langues et je modifie celles qui existent déjà afin de les adapter à diverses activités et stratégies linguistiques communicatives, ainsi qu'aux besoins des apprenants.
Je ne crée pas mes propres ressources numériques pour l'apprentissage des langues.
Je crée des notes de cours, des listes de lecture, des fiches de travail avec des outils de traitement de texte de base, en utilisant un ordinateur, mais je les imprime ensuite.
Je conçois des présentations numériques pour l'enseignement des langues avec des fonctionnalités avancées, comme l'intégration d'éléments audio, d'animations et d'éléments de gamification interactifs.
Je crée et modifie différents types de ressources (audio, vidéo, quiz, outils de planification, présentations, etc.) à utiliser pour différentes activités linguistiques communicatives (réception, production, interaction en ligne et médiation) dans différents environnements d'enseignement.
Je conçois et adapte des ressources numériques complexes et interactives, telles que des applications et des jeux, pour l'enseignement et l'évaluation dans tous les domaines de compétences (écriture, expression orale, écoute, lecture, médiation et interaction en ligne) pour mes apprenants, et je crée ou co- crée même des cours de langue en ligne.

3. Je trouve efficacement les moyens et procédures appropriés pour protéger les contenus sensibles, par exemple les données personnelles, les examens, les travaux des apprenants, les notes des apprenants, etc.
Je n'ai jamais envisagé la question de la protection ou de la sécurité des données, car le département/institution gère toutes ces questions.
J'évite de stocker des données personnelles et d'autres informations sensibles par voie électronique, mais je stocke parfois ces données en utilisant des systèmes de gestion locaux et/ou en nuage.
Je trouve parfois des moyens de protéger les données personnelles et d'autres informations, par exemple en ajoutant un mot de passe d'utilisateur, mais pas toujours ; par exemple, je peux gérer certains outils Google et / ou outils VLE pour les procédures d'administration (par exemple, groupes fermés, partage de documents, gestion de calendrier, questionnaires, évaluation par les pairs, etc.)
Je développe et applique des mots de passe pour la protection et l'accès à des fichiers contenant des données personnelles (par exemple, je peux travailler en tant qu'administrateur dans des groupes fermés, en permettant des fonctionnalités aux utilisateurs, en permettant des liens vers des sessions virtuelles protégées, des documents, etc.)
Je protège intégralement les données personnelles, par exemple en combinant des mots de passe difficiles à deviner avec un système de cryptage et des mises à jour fréquentes des logiciels (par exemple, pour la gestion des sites web, des systèmes de messagerie, des boîtes protégées par le cloud, etc.)

Votre score:

Votre score:

Votre réponse: J'utilise rarement l'internet pour trouver des ressources pour l'enseignement et l'apprentissage des langues.

Même si l'Internet peut sembler impressionnant en tant que nouvel espace pour trouver des ressources d'enseignement des langues, il offre de nombreuses façons de stimuler l'apprentissage de vos apprenants grâce à des ressources numériques, et cela vaut donc la peine de tenter sa chance!

Si vos apprenants ont des difficultés avec certaines activités de communication linguistique, vous pouvez rapidement effectuer une recherche en ligne pour trouver différentes alternatives attrayantes pour les aider. En étant capable de rechercher et de localiser des ressources numériques alternatives, vous disposerez d'une "boîte à outils" plus flexible pour vos cours.
Pour commencer, assurez- vous de savoir quel navigateur Internet se trouve sur votre ordinateur, tablette ou smartphone, et comment effectuer une recherche en ligne. Votre navigateur est comme votre porte d'entrée sur Internet, et le moteur de recherche est comme le chemin qui vous mène là où vous voulez aller une fois que vous avez ouvert cette porte. Les navigateurs les plus courants sont :
  • Edge (Microsoft)
  • Firefox
  • Safari (Mac)
  • ou Chrome (Google)
Vous pouvez ouvrir le navigateur en cliquant sur son icône et vous familiariser avec son fonctionnement.
Google ou Bing sont des moteurs de recherche courants qui peuvent être utilisés pour rechercher le matériel d'enseignement des langues qui vous intéresse pour votre classe.
Vous pouvez également trouver l'un des outils numériques présentés sur la plateforme d'apprentissage en ligne pour les professeurs de langues IDEAL ou vous rendre directement sur un site web bien connu des professeurs de langues en tapant son adresse dans la barre de recherche.

Votre réponse: J'utilise les moteurs de recherche courants et les plateformes de ressources pour trouver des outils pertinent pour l'enseignement et l'apprentissage des langues.

Être capable de localiser des ressources numériques à utiliser en classe par le biais de recherches en ligne et apprendre à connaître les plateformes numériques est un excellent moyen de se familiariser avec ce qui existe et que vous pouvez utiliser (et adapter) pour les besoins de vos apprenants.

Plus vous acquerrez d'expérience dans la recherche en ligne et l'utilisation de plates-formes de base pour trouver des ressources, plus la préparation de vos cours pourra aller vite, et plus vous deviendrez habile à aider vos apprenants lorsqu'ils ont des difficultés. Par exemple, si vos apprenants ont des problèmes d'articulation ou d'intonation, vous pouvez trouver et les envoyer vers une ressource en ligne comme Bing translator ou Minimal pair tree où ils peuvent cliquer pour entendre comment des mots spécifiques sont prononcés dans différentes langues, ou même prononcer les mots eux- mêmes et être évalués automatiquement.
Pour essayer un outil numérique une fois que vous l'avez trouvé, essayez simplement d'aller sur la page d'accueil de l'outil et de regarder autour de vous. Y a- t-il des exemples de ce que fait l'outil ? Recherchez des captures d'écran de matériel d'exemple et imaginez comment il pourrait fonctionner s'il était adapté à votre contexte d’enseignement.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
Une fois que vous avez exploré les bases d'une ressource numérique en parcourant son site Web et en vous faisant une idée du type de fonctions offertes par la plate-forme, essayez de passer à l'étape suivante en devenant un utilisateur de cet outil. Inscrivez-vous ou créez un compte pour l'outil et, une fois cette étape terminée, essayez de vous connecter pour avoir accès à l'outil et voir comment vous allez commencer à l'utiliser.

Votre réponse: J'évalue et je sélectionne les ressources en fonction de leur adéquation avec mon groupe d'apprenants et en fonction de leur besoin de pratiquer des activités et des stratégies linguistiques communicatives variées (production, réception, interaction, médiation).

À votre niveau, vous avez très probablement accumulé suffisamment d'expérience dans la recherche et l'évaluation de ressources numériques pour pouvoir suggérer au moins un outil à vos apprenants afin de soutenir le développement de leurs activités et stratégies de communication, indépendamment de leurs différents niveaux de compétence.

La connaissance des différents outils vous permet d'aider vos apprenants dans presque toutes les difficultés en les dirigeant vers une ressource qui peut les aider. En tant qu'enseignant, vous disposez peut-être d'une variété d'outils que vous connaissez bien et que vous pouvez utiliser pour la préparation des cours, les exercices supplémentaires, les devoirs en classe, etc.
Maintenant que vous êtes à l'aise avec un éventail de différents outils numériques, essayez d'intégrer la recherche d'un outil au moins une fois par semaine dans votre préparation de travail en classe.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des tableurs en ligne tels que Google Sheets ou des outils de tri pour classer les outils que vous jugez utiles dans différentes listes ou domaines de compétence.
  • Moteurs de rechercher courants tels que Google ou Bing. Vous pouvez essayer d'utiliser une variété de termes pour vos recherches, par exemple, en vous concentrant sur les nuances de compétences. Faites une recherche sur une interaction orale globale dans une langue étrangère par rapport à des conversations en ligne. Quelles sont les différences dans les résultats ?
En tant qu'utilisateur indépendant, vous devriez commencer à comparer les différentes applications en suivant un critère de qualité. Explorez différents outils, réfléchissez aux avantages de chacun d'entre eux et décidez lequel s'adapte le mieux à votre environnement d'enseignement.

Votre réponse: Je compare les ressources en utilisant une série de critères pertinents, par exemple la fiabilité, la qualité, la conception, l'interactivité, l'attrait et l'adéquation aux quatre modes de communication.

Les enseignants en langues veulent offrir à leurs apprenants les meilleures possibilités d'apprendre, de s'engager et d'utiliser la langue cible. Il est essentiel de définir des critères précis pour choisir les meilleures ressources numériques - outils et gadgets - pour l'apprentissage des langues afin d'évaluer un nouvel outil.

Les raisons d'utiliser une ressource ou un outil doivent être claires. Il est prouvé que les nouvelles technologies n'apportent un avantage supplémentaire que lorsqu'elles répondent à des besoins d'apprentissage spécifiques et aident les apprenants à progresser sur l'échelle des compétences.

Pour progresser dans ce domaine, il peut être utile d'identifier quelles activités et stratégies de communication linguistique l'outil sélectionné soutiendra, et comment il générera un retour d'information utile.

Les enseignants en langues doivent se demander si le contenu ou la technologie utilisés sont stimulants pour les utilisateurs cibles, si les possibilités de pratique sont utiles et si une évaluation régulière significative peut être facilitée.

Essayer d'identifier les possibilités de développer les compétences linguistiques communicatives des apprenants grâce à l'outil numérique en fonction des niveaux de compétence linguistique et numérique des apprenants.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Divers blogs et sites Web créés par d'autres professeurs de langues, tels que EFL Magazine, Spanish Academy, Lingualia sont souvent des endroits intéressants pour découvrir de nouveaux outils, en dehors de ceux classés dans ce projet.
  • Pensez à rechercher des blogs sur l'enseignement des langues et essayez certains des outils qu'ils suggèrent.
Partagez vos connaissances avec vos collègues et les communautés en ligne.

Votre réponse: Je conseille mes collègues sur les ressources appropriées et les stratégies de recherche, ainsi que sur le développement de toutes les aptitudes et compétences impliquées dans l'enseignement et l'apprentissage des langues pour différents environnements d'enseignement. Je maintiens également ma propre sélection de ressources numériques, en gardant à l'esprit les nouvelles échelles et les nouveaux descripteurs du CECR.

Vous êtes dans une position privilégiée pour unir vos forces avec d'autres enseignants engagés dans le numérique afin de favoriser l'innovation dans l'apprentissage des langues. Commencez à partager vos connaissances avec vos collègues et/ou les communautés en ligne. Cela peut se faire en créant un référentiel de ressources entre collègues - par exemple en compilant une fiche d'information, un blog, un site web ou des réseaux sociaux – avec des ressources linguistiques utiles, - en gardant à l'esprit les nouvelles échelles et les nouveaux descripteurs du CECR.

Être capable de maintenir, de sélectionner et de promouvoir l'utilisation des technologies numériques pour n'importe quel objectif dans votre classe de langue permettra à vos collègues et à vos apprenants d'accéder à une variété de ressources linguistiques éducatives.

Veillez à ce que ce conseil aille dans les deux sens, de sorte que vous bénéficiez également du partage des connaissances, et essayez d'impliquer le plus grand nombre possible de vos collègues.

Essayez de mettre vos connaissances à profit pour améliorer l'enseignement auprès d'autres professeurs de langues. Vous pouvez commencer à partager des ressources par courrier électronique, dans une boîte de dépôt ou lors de réunions ou d'ateliers professionnels. Pour partager des ressources linguistiques numériques dans le monde entier, vous pouvez créer un blog ou un site Web personnel et inviter vos collègues à rejoindre ou à contribuer aux réseaux d'apprentissage des langues en ligne existants.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des plateformes de blogs (WordPress) ou de sites web (Miro , Padlet) pour partager vos idées et vos ressources.
  • Réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram ou Lingualia.
Favoriser la recherche de ressources numériques et leur utilisation générale dans l'ensemble de l'organisation.

Votre réponse: Je ne crée pas mes propres ressources numériques pour l'apprentissage des langues.

L'identification des questions et des problèmes majeurs susceptibles de diminuer votre motivation à créer vos propres ressources numériques d'apprentissage des langues peut vous aider à analyser de manière critique vos compétences en matière d'enseignement des langues à l'ère numérique et à identifier comment vous pouvez progresser dans ce domaine.

La conception de votre propre matériel d'apprentissage est très engageante et encourage la participation active des apprenants à vos cours.
Pour commencer, vous pouvez rechercher des opportunités et des espaces où vos apprenants, et vous en tant qu'enseignant en langues, pouvez accéder à des contenus numériques. Tout d'abord, recherchez les plateformes éducatives et identifiez ce qui peut être réalisé.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus et qui sont très simples à utiliser:
  • Wordsearch, Suchsel vous permettant de créer des puzzles, créateur de mots cachés.
  • Modules interactifs disponibles sur LearningApps à utiliser comme des tâches supplémentaires intégrées dans un scénario d'apprentissage particulier.
Une fois que vous avez identifié un bon exemple d'espace en ligne pour l'apprentissage des langues, réfléchissez aux possibilités qu'un espace similaire pourrait offrir à votre classe de langues.

Votre réponse: Je crée des notes de cours, des listes de lecture, des fiches de travail avec des outils de traitement de texte de base, en utilisant un ordinateur, mais je les imprime ensuite.

Même si vous n'avez pas beaucoup d'expérience en matière de partage de ressources d'apprentissage des langues dans des environnements numériques, il existe un certain nombre de choses que vous pouvez essayer de mettre en œuvre.

Les avantages sont particulièrement évidents : vous économisez du temps et du papier, vous facilitez la collaboration avec vos apprenants et vous simplifiez l'accès aux ressources d'apprentissage.
Commencez à explorer les outils et les programmes de la platformie IDEAL pour identifier ceux qui conviennent le mieux à vos objectifs pédagogiques. Vous pouvez créer des feuilles de travail qui peuvent être partagées à la fois en ligne et sur papier. En fonction de l'accès de vos apprenants à un ordinateur, il se peut qu'ils veuillent remplir certaines de ces fiches en ligne.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus:
  • Les ressources interactives telles que Lingofox, Hot Potatoes, Wordsearch comprennent une variété d'options pour créer des feuilles de travail et les partager en ligne ou sur papier.
  • Une autre option peut être d'explorer les outils d'écriture collaborative Padlet, Flinga, ZUMpad et de commencer à créer des tâches à réaliser par vos apprenants dans cet environnement.
  • Pour les notes de cours, certains des programmes de prise de notes les plus populaires sont Evernote ou OneNote.
Vous pouvez vous appuyer sur vos pratiques d'enseignement existantes en intégrant des outils tels que des quiz en ligne, des animations, des enquêtes, des podcasts, des vidéos YouTube etc. dans les présentations numériques existantes afin d'impliquer vos apprenants en langues.

Votre réponse: Je conçois des présentations numériques pour l'enseignement des langues avec des fonctionnalités avancées, comme l'intégration d'éléments audio, d'animations et d'éléments de gamification interactifs.

Si vous utilisez déjà des outils de présentation numérique tels que Prezi ou Google Slides, et que vous utilisez des outils supplémentaires pour les compléter, vous pouvez utiliser une gamme d'outils supplémentaires tels que Anchor, pour continuer à tirer le meilleur parti de votre enseignement.

Le transfert de connaissances dans un format visuellement attrayant permet aux enseignants de créer des environnements d'apprentissage interactifs et de favoriser la mémoire audiovisuelle des apprenants.
L'étape suivante consisterait à explorer des formats plus interactifs et engageants qui peuvent être réalisés dans les limites de votre cadre éducatif et du format du cours. Plus vous acquerrez d'expérience dans la création d'activités linguistiques interactives, en utilisant une variété d'outils pour une variété de contextes, plus vous encouragerez finalement les apprenants à interagir et à communiquer dans la langue cible.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus:
  • Des quiz en ligne, tels que Google Forms que les apprenants peuvent utiliser comme activité d'auto- évaluation. Vous constaterez qu'il existe de nombreux outils différents, souvent gratuits, qui facilitent la mise en place d'un quiz et fournissent un retour ciblé sur les mauvaises réponses.
  • Des outils tels que Mentimeter, Quizlet ou Kahoot vous permettent de dialoguer directement avec vos apprenants.
  • Make Beliefs Comix, Pixton, Powtoon sont d'autres excellents outils pour aider les apprenants à comprendre le langage dans le cadre d'un récit.
Explorez d'autres outils numériques qui pourraient être utilisés pour créer des expériences plus interactives pour vos apprenants sur la plateforme IDEAL.

Votre réponse: Je crée et modifie différents types de ressources (audio, vidéo, quiz, outils de planification, présentations, etc.) à utiliser pour différentes activités linguistiques communicatives (réception, production, interaction en ligne et médiation) dans différents environnements d'enseignement.

Lorsque vous créez et modifiez des supports d'apprentissage de langues authentiques, gardez à l'esprit que vous ne devez pas seulement utiliser les outils et les technologies numériques pour atteindre les objectifs d'enseignement, mais aussi pour les utiliser dans le cadre d'activités de communication linguistique adaptées aux besoins et aux préférences d'apprentissage des apprenants.

L'utilisation des outils numériques pour les activités de communication permettra à vos apprenants de développer des compétences alignées sur les nouveaux descripteurs du CECR, notamment en ce qui concerne l'interaction et la médiation dans les environnements en ligne.
Pour remédier à ce problème, vous pouvez développer différents types de ressources ou adapter celles qui existent déjà afin de les utiliser pour différentes activités linguistiques communicatives. Cette méthodologie peut être un moyen efficace de structurer une leçon et de développer les compétences linguistiques de vos apprenants. L'obligation de s'engager dans des activités communicatives aidera également vos apprenants à rester concentrés.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus:

Continuez à essayer de nouvelles solutions numériques pour améliorer encore les activités de communication de vos apprenants - par exemple, toute ressource ou tout environnement numérique plus engageant, plus interactif ou plus collaboratif.

Développez les outils interactifs et les environnements collaboratifs.

Votre réponse: Je conçois et adapte des ressources numériques complexes et interactives, telles que des applications et des jeux, pour l'enseignement et l'évaluation dans tous les domaines de compétences (écriture, expression orale, écoute, lecture, médiation et interaction en ligne) pour mes apprenants, et je crée ou co- crée même des cours de langue en ligne.

En développant vos propres ressources numériques, vous êtes clairement en mesure de planifier de nouvelles activités et méthodologies basées sur des ressources numériques interactives.

La maîtrise de l'utilisation des outils et des plateformes numériques pour générer vos propres ressources vous facilitera grandement la tâche et améliorera les résultats. Contribuer à l'élaboration et à la coordination de cours dans un environnement virtuel vous aidera à organiser vos programmes de langues et sera profitable pour l'établissement d'enseignement dans lequel vous travaillez.
Pour progresser dans ce domaine, explorez les applications nouvelles et existantes et prenez le temps de les comparer et de les analyser avec les applications ou les ressources que vous avez déjà utilisées. Avez- vous une approche critique pour choisir la ou les ressources appropriées compte tenu de l'apprentissage et des besoins des apprenants ?
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus:
  • Intégrer l'utilisation d'outils numériques avancés tels que Second Life ou italki pour permettre aux apprenants de se connecter avec des utilisateurs de langues d'autres pays. Cela peut révolutionner les processus d'apprentissage des langues étrangères et renforcer l'approche du CECR qui consiste à considérer l'apprenant d'une langue avant tout comme un agent social.
  • Créer des vidéos favorisant la communication avec Powtoon ou Lightworks.

Ce qui est important pour vous, à ce niveau élevé, c'est de vous rappeler que la technologie n'est qu'un moyen d'atteindre une fin. Lorsque vous jonglez avec les différentes fonctionnalités des nombreux outils numériques disponibles, restez fermement concentré sur le ou les objectifs d'apprentissage concrets en fonction des besoins et des préférences de vos apprenants.

Vous devez toujours chercher à améliorer l'expérience de l'utilisateur et ne pas vous contenter d'utiliser un outil pour le plaisir de l'utiliser.

Votre réponse: Je n'ai jamais envisagé la question de la protection ou de la sécurité des données, car le département/institution gère toutes ces questions.

S'il est bon de pouvoir compter sur l'assistance du personnel et/ou du service qui aide à la protection du contenu sensible, il est également important de pouvoir gérer se sécuriser pour protéger les données telles que les informations personnelles ou les notes des apprenants.

Il peut être utile de créer vos propres comptes pour certaines ressources ou pour la protection des informations. La mise en place et la gestion de votre propre sécurité peuvent contribuer à une plus grande confiance dans la publication, le stockage et l'échange de vos informations.
Pour aborder efficacement cette question, assurez- vous de savoir pourquoi il est important pour vous d'assurer la sécurité des données de vos apprenants. Une façon d'aborder cette question peut être de réfléchir (ou même de demander à vos apprenants) aux conséquences de la libre diffusion des notes, des informations personnelles ou des projets des apprenants.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Les sites de partage de vidéos tels que YouTube, qui peuvent être des ressources utiles pour trouver des conseils sur la façon de créer des mots de passe forts. Explorez comment protéger les appareils à l'aide de mots de passe
  • Non seulement votre smartphone mais aussi vos ordinateurs.
Explorer les avantages de l'utilisation de mots de passe numériques pour sécuriser les informations pertinentes. Explorez des exemples dans le monde numérique et physique, en notant ce qui est fait dans chacun d'eux.

Votre réponse: J'évite de stocker des données personnelles et d'autres informations sensibles par voie électronique, mais je stocke parfois ces données en utilisant des systèmes de gestion locaux et/ou en nuage.

Il peut être très utile de stocker vos propres informations personnelles et celles de vos apprenants, vos devoirs, vos notes, vos résultats de tests, etc. sur des périphériques USB, Google Drive ou d'autres systèmes de stockage généralement disponibles dans la plupart des établissements d'enseignement. Toutefois, il est possible d'ajouter une couche supplémentaire de sécurité en utilisant des logiciels antivirus, des pare-feu et des protections par mot de passe.

Un logiciel antivirus peut renforcer la sécurité des données sensibles et la protection par mot de passe des appareils peut ajouter une couche supplémentaire de sécurité.
Le logiciel de protection devrait idéalement être mis en place par l'établissement d'enseignement afin que tous les appareils puissent fonctionner en toute sécurité dans un environnement numérique et utiliser un ensemble commun de protections.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
Vous pouvez envisager d'explorer d'autres outils et procédures de protection des données. Examinez-les et évaluez-les en fonction de leur prix, de leurs caractéristiques, de leur fiabilité, de leur efficacité, etc.

Votre réponse: Je trouve parfois des moyens de protéger les données personnelles et d'autres informations, par exemple en ajoutant un mot de passe d'utilisateur, mais pas toujours ; par exemple, je peux gérer certains outils Google et / ou outils VLE pour les procédures d'administration (par exemple, groupes fermés, partage de documents, gestion de calendrier, questionnaires, évaluation par les pairs, etc.)

La protection des données est une responsabilité que tous les enseignants doivent prendre en compte. Une approche systématique de celle-ci peut contribuer à en assurer l'efficacité.

De bonnes méthodes de protection des données peuvent garantir la sécurité des données en encourageant l'utilisation de mots de passe forts, de programmes (logiciels) anti-virus et de pare-feu. Cependant, d'autres précautions doivent être prises pour s'assurer que les données des apprenants restent privées et protégées.

Les mesures préventives bénéfiques peuvent inclure, par exemple, la mise à jour des programmes anti-virus ou le changement des mots de passe tous les mois.

De même, les fonctions de rédaction de documents et d'auto-complétion en ligne peuvent risquer d'être suivies par des tiers. Ajuster les options de sécurité de votre navigateur Internet pour empêcher ces remplissages automatiques est un bon instrument pour déjouer l'intrusion de tiers.

Il est possible de réviser un large éventail de documents en décochant les options d'autocomplétion et de tiers, ce qui rend plus difficile l'accès des autres aux informations privées.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Les outils Google ou d'autres ressources sur le Web peuvent être explorés pour examiner comment les informations peuvent rester plus privées. sans activer les options de complétion automatique.
D'autres options liées à la sécurité des données peuvent être explorées en réfléchissant à d'autres situations où la sécurité des données est essentielle et à la manière dont la protection des données est gérée.

Votre réponse: Je développe et applique des mots de passe pour la protection et l'accès à des fichiers contenant des données personnelles (par exemple, je peux travailler en tant qu'administrateur dans des groupes fermés, en permettant des fonctionnalités aux utilisateurs, en permettant des liens vers des sessions virtuelles protégées, des documents, etc.).

S'il est utile de mettre en œuvre de solides mesures de protection des données, nous devons veiller à ce que les utilisateurs enregistrés n'accèdent pas illégalement (intentionnellement ou non) à des documents privés. Par exemple, les salles de classe fermées dans Microsoft Teams, Zoom, Microsoft Classrooms, BigBlueButton ou d'autres plateformes synchrones où l'enseignant a téléchargé des informations confidentielles sur les apprenants. Dans ces cas, un accès individualisé ou au moins limité devrait être activé dans la plateforme.

La personnalisation de certains utilitaires peut avoir des effets importants en termes de sécurité et de protection. Des applications supplémentaires peuvent nous aider à créer des codes de sécurité pour chaque apprenant, afin que les informations pertinentes ne soient accessibles qu'à eux.
L'un des moyens d'ajouter des fonctions de sécurité et de confidentialité des données consiste à exploiter les mécanismes de protection et de cryptage des fichiers, des dossiers ou de toute autre ressource téléchargée. Il existe un large éventail de supports logiciels librement disponibles qui facilitent cette opération pour un grand nombre de systèmes.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Logiciel de cryptage en accès libre tel que Gihosoft qui fonctionne pour les ordinateurs Windows et Mac.
Explorez le domaine du cryptage numérique et des applications de sécurité au sein des outils numériques que vous utilisez actuellement afin de mieux garantir la sécurité. Vous pourriez rechercher des exemples de politiques, etc. déjà utilisés dans d'autres entreprises, universités, centres de recherche, hôpitaux, etc.

Votre réponse: Je protège intégralement les données personnelles, par exemple en combinant des mots de passe difficiles à deviner avec un système de cryptage et des mises à jour fréquentes des logiciels (par exemple, pour la gestion des sites web, des systèmes de messagerie, des boîtes protégées par le cloud, etc.).

Vous semblez avoir un très haut niveau d'accès et de compréhension des technologies numériques pour la protection et la sécurité des informations. C'est, bien sûr, l'idéal. Cependant, même les utilisateurs très compétents en matière de technologies numériques ont parfois du mal à résoudre des problèmes techniques ou opérationnels, ou de nouveaux outils améliorés peuvent apparaître.

Il peut y avoir de nouveaux scénarios et de nouvelles tâches pour lesquels vous devrez adapter vos approches existantes (par exemple, de nouvelles technologies de sécurité et des logiciels de protection). Plus vos espaces d'apprentissage numériques sont variés, plus il est probable qu'il y aura d'avancées (et de faiblesses) liées à la protection des utilisateurs. Il ne faut pas négliger ou diminuer la révision constante des problèmes et des solutions en matière de protection de la vie privée.
Pour y remédier, envisagez de réserver du temps et des possibilités de recherche et de discussion en classe ou avec d'autres collègues en ce qui concerne les possibilités offertes par les programmes de cryptage des données et de sécurité du stockage. Si vous avez accès à des spécialistes, c'est une bonne idée de discuter de certaines idées avec eux. Vous pourriez également envisager de concevoir des activités ou des projets de classe liés à ce sujet, dans lesquels les apprenants pourraient proposer différentes solutions et stratégies numériques.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Les espaces de communication partagés tels que Microsoft Teams, Google Meet, Zoom, et Flipgrid sont de bonnes ressources pour mener des discussions sur le cryptage des données (où l'enseignant peut afficher des éléments restreints selon les groupes).
Vérifiez régulièrement l'efficacité de vos stratégies de protection des données et discutez ouvertement des problèmes pratiques ou techniques avec les experts disponibles.