Il ne fait aucun doute que la révolution numérique a eu un impact profond sur tous les domaines de l'éducation. Les apprenants d'aujourd'hui - et de demain - auront besoin de compétences numériques pour s'orienter efficacement dans le processus d'apprentissage - non seulement en ce qui concerne leur relation avec leurs enseignants, mais aussi pour travailler et apprendre avec leurs pairs, s'engager dans le monde extérieur et s'orienter dans le processus d'apprentissage indépendant en ligne. Ces questions sont au cœur du domaine 6.

Veuillez considérer où vous vous situez par rapport aux objectifs à long terme suivants.

1. J'enseigne aux apprenants comment évaluer la fiabilité et l'adéquation des informations à des fins d'apprentissage d'une langue (étrangère) et comment identifier les sources de désinformation et de partialité.
Ce n'est pas possible dans ma pratique de l'enseignement des langues ou dans mes activités professionnelles quotidiennes avec les apprenants.
Je rappelle de temps en temps aux apprenants que les informations en ligne et les ressources d'apprentissage des langues ne sont pas toutes fiables et qu'il faut garder une attitude critique à leur égard.
J'enseigne aux apprenants comment distinguer les ressources numériques d'apprentissage des langues fiables et non fiables.
Je discute avec les apprenants de la manière d'utiliser et d'interpréter les médias, de vérifier l'exactitude des informations (par exemple, l'origine et la paternité) et je donne des suggestions sur la manière d'évaluer leur utilité pour l'apprentissage des langues.
Nous examinons en détail comment l'information est générée et peut être déformée.

2. Je mets en place des travaux dans le cadre de la pratique de l'enseignement des langues qui demandent aux apprenants d’utiliser des moyens numériques pour communiquer et collaborer entre eux ou avec un public extérieur.
Ce n'est pas possible avec ma méthode d'enseignement des langues ou dans mon environnement de travail.
Ce n'est qu'en de rares occasions que mes apprenants doivent communiquer ou collaborer en ligne à des fins d'apprentissage linguistique.
Mes apprenants utilisent les appareils numériques pour communiquer et coopérer, principalement entre eux.
Mes apprenants exploitent et utilisent différents environnements numériques pour communiquer et coopérer entre eux et avec un public externe à des fins d'apprentissage des langues.
Je fixe systématiquement des devoirs d'apprentissage des langues qui permettent aux apprenants d'élargir lentement leurs compétences et de s'engager de manière responsable dans des conversations et des collaborations en ligne.

3. J'ai mis en place des exercices dans les cours d'enseignement des langues, en ligne et en face à face, qui demandent aux apprenants de créer du contenu numérique.
Ce n'est pas possible avec ma méthode d'enseignement des langues ou dans mon environnement de travail.
C'est difficile à mettre en œuvre dans mon enseignement des langues avec mes apprenants.
Occasionnellement, m'arrive d'initier et de guider mes apprenants dans la production de contenus numériques pour les distraire et les motiver dans le processus d'acquisition d'une langue (étrangère).
Mes apprenants créent du contenu numérique comme partie intégrante de l'acquisition d'une langue étrangère.
Cela fait partie intégrante de l'apprentissage de la langue et j'augmente systématiquement le niveau de difficulté pour développer davantage leurs compétences linguistiques et numériques.

4. J'enseigne aux apprenants de langues (étrangères) comment se comporter de manière sécurisée et responsable dans les espaces en ligne.
Ce n'est pas possible avec ma méthode d’enseignement des langues ou dans mon environnement de travail.
Je les informe qu'ils doivent être prudents lorsqu'ils transmettent des informations personnelles en ligne, par exemple en publiant des photos, des commentaires, etc.
J'explique les règles de base pour agir de manière sûre et responsable dans les environnements en ligne et pour se protéger et protéger les autres.
Nous discutons et convenons des règles de conduite dans les communautés d'apprentissage des langues et autres espaces en ligne.
Je développe systématiquement l'utilisation des règles sociales par les apprenants dans les différents environnements numériques que nous utilisons pour l'enseignement des langues (étrangères).

5. Dans mon travail d'enseignant de langues, j'encourage les apprenants à utiliser les technologies numériques de manière créative pour résoudre les problèmes concrets rencontrés dans le processus d'apprentissage des langues.
Ce n'est pas possible avec mes apprenants, dans mon travail d'enseignant de langues.
J'ai rarement l'occasion d'encourager les apprenants à résoudre des problèmes numériques dans mes cours de langues.
J'en parle de temps en temps, quand l'occasion se présente.
Nous expérimentons souvent des solutions technologiques à des problèmes.
J'intègre systématiquement dans mon travail d'enseignant de langues des possibilités de résolution créative de problèmes numériques.

Votre score:

Votre score:

Votre réponse: Ce n'est pas possible dans ma pratique de l'enseignement des langues ou dans mes activités professionnelles quotidiennes avec les apprenants.

Indépendamment des cours de langues et du niveau que vous enseignez, vos apprenants vont et doivent rechercher des informations et du matériel d'apprentissage en ligne.

Les technologies offrent une variété d'outils pour aborder et pratiquer la lecture, l'écriture, l'écoute et l'expression orale d'une nouvelle langue à un rythme individuel. Il est donc important que les apprenants soient capables de distinguer les bonnes des mauvaises informations en ligne, et les informations exactes de celles qui sont erronées.

Pour favoriser la maîtrise de l'information, vous pouvez, par exemple, l'intégrer dans une activité de révision.

Il peut s'agir de présenter aux apprenants un site de traduction (par exemple le service de traduction gratuit de Google) et d'utiliser le répertoire plurilingue (langue comprise par de nombreux apprenants dans des groupes multilingues) pour insérer le nouveau vocabulaire sur un sujet qu'ils viennent d'étudier dans la langue cible dans un contexte / une phrase de la deuxième langue. Demandez aux apprenants d'identifier les ambiguïtés, les inexactitudes de sens, de grammaire, de syntaxe, les informations manquantes ou les préjugés. Un même mot, une même expression ou des verbes à particule peuvent avoir plusieurs sens, soulignant ainsi les "limites" des services de traduction gratuits.

Une autre stratégie peut consister à montrer la photo d'un homme ou d'une femme et à distribuer différentes feuilles de profil avec peu d'informations. Les apprenants doivent deviner lequel correspond à la photo. Discutez de la facilité avec laquelle nous pouvons être victimes de préjugés sur Internet lorsqu'il y a peu d'informations de base.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • les ressources de traduction gratuites, telles que Google Translate, qui fournissent des traductions moins précises.
  • Sites web de ressources d'images gratuites tels que Pixabay, Unsplash pour trouver des images, creative commons.
Utilisez une source d'information ou un site web défectueux dans une activité de révision pour encourager l'évaluation de l'information.

Votre réponse: Je rappelle de temps en temps aux apprenants que les informations en ligne et les ressources d'apprentissage des langues ne sont pas toutes fiables et qu'il faut garder une attitude critique à leur égard.

Il est très important de rappeler à vos apprenants de rester sceptiques face à la profusion d'informations disponibles en ligne.

Cela aidera les apprenants à être moins passifs et les rendra plus sceptiques dans leur consommation de contenu numérique.
Pour rendre cette question plus compréhensible, vous pouvez inclure un élément de réflexion sur la fiabilité des informations récupérées en ligne dans un devoir - par exemple dans une activité de révision autour de la communication en ligne. Présentez à vos apprenants une activité de lecture impliquant une contribution textuelle à un site Web collaboratif (par exemple, un blog, un forum, un document en ligne partagé, etc.) sur un sujet que les apprenants viennent d'étudier et demandez-leur d'identifier les faits par rapport aux opinions, de comparer et d'évaluer les différents points de vue, d'identifier le public visé par le texte (sur la base du registre de langue, du style, de l'argot, etc. Faites référence aux inexactitudes grammaticales, aux informations manquantes ou aux partis pris. Envisagez également de collaborer avec des collègues enseignants de langues sur cette question, car le discernement se construit par un enseignement répété.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • News in Levels pour les apprenants d'anglais.
  • Des plateformes et des ressources qui offrent des espaces en ligne pour des projets coopératifs, comme Miro, Flinga ou Google Docs.
Utilisez une source d'information erronée dans une activité de révision. Dites aux apprenants de rapporter les expériences qu'ils ont pu rencontrer auparavant avec des informations en ligne erronées.

Votre réponse: J'enseigne aux apprenants comment distinguer les ressources numériques d'apprentissage des langues fiables et non fiables.

Tout en enseignant l'esprit critique à l'égard des médias et du contenu numériques, la prochaine étape pour vous est peut-être de réfléchir à la manière dont vous pouvez permettre à vos apprenants en langues de juger de la qualité des informations trouvées en ligne, indépendamment de leur source.

Cela devrait aider les apprenants à tirer le meilleur parti des technologies numériques pendant leur apprentissage.
Vous pouvez, par exemple, présenter à vos apprenants, dans le cadre d'une activité de révision visant à élargir son vocabulaire et à apprendre l'argot et les expressions idiomatiques (ou les métaphores et autre langage figuré) un site web ou un contenu audiovisuel - par exemple une chanson tirée d'Internet sur un sujet qu'ils viennent d'étudier. Demandez-leur d'identifier les erreurs grammaticales, les caractéristiques régionales de la langue (accents ou dialectes, normes interculturelles, syntaxe et style de la langue cible, etc.), les informations manquantes ou les préjugés. ), des informations manquantes ou des préjugés. Ainsi, pas à pas, vous pouvez accroître leur capacité à évaluer la fiabilité des informations, à faire des choix éclairés et à apprécier les preuves et les arguments solides. Envisagez également de collaborer avec des collègues enseignants de langues sur cette question, car le discernement se construit par un enseignement répété.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Ressources divertissantes pour l'apprentissage des langues, telles que FLAX, Lyrics Training, YouTube, News in Levels pour les apprenants d'anglais.
  • Réseaux sociaux : Facebook ou Instagram.
Mettez en place des activités demandant aux apprenants de comparer l'exactitude de la langue dans différentes sources. Vous pouvez essayer d'adapter une vidéo sur YouTube à vos objectifs pédagogiques.

Votre réponse: Je discute avec les apprenants de la manière d'utiliser et d'interpréter les médias, de vérifier l'exactitude des informations (par exemple, l'origine et la paternité) et je donne des suggestions sur la manière d'évaluer leur utilité pour l'apprentissage des langues.

Le développement de compétences d'évaluation du contenu numérique passe souvent par une discussion en cours de langue sur la façon dont l'information est générée et comment elle peut être déformée.

Ce processus peut aider à promouvoir une large compréhension des contextes historiques, politiques, économiques et culturels de la production de textes chez les apprenants.

Pour vous améliorer dans ce domaine, concentrez-vous sur l'enseignement à vos apprenants de la manière d'évaluer de façon critique la source d'information, de réfléchir à son objectivité, de tirer des conclusions valables et d'utiliser efficacement l'information dans des arguments et des débats menés dans la langue cible.

Vous pouvez, par exemple, créer un dessin animé ou une animation sur une question spécifique et l'utiliser pour organiser un débat où les groupes d'apprenants représentent des écoles de pensée opposées ou simplement des opinions contrastées, tout en considérant les phrases de débat courantes. Vous pouvez également présenter aux apprenants des arguments erronés et leur demander de trouver l'erreur.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Outils numériques permettant aux apprenants de développer leurs propres animations Makebeliefscomix, Powtoons sur des sujets spécifiques.
  • Une approche complémentaire pourrait inclure des outils pour développer leurs propres podcasts, comme Vocaroo (basique) et/ou Audacity (avancé).
Mettre en place des activités de lecture favorisant les capacités de raisonnement logique des apprenants. La lecture critique favorise la compréhension de la langue cible.

Votre réponse: Nous examinons en détail comment l'information est générée et peut être déformée.

Faire comprendre à vos apprenants comment l'information est générée et déformée les aidera grandement dans leur apprentissage de la langue, ainsi que dans leur activité en ligne au sens large.

Les apprenants qui reconnaissent des ressources valides et fiables dans les cours de langues ont tendance à appliquer/transférer ces compétences en dehors de la classe.
L'étape suivante pour vous et vos apprenants serait de discuter de la manière de tirer des conclusions valables et d'utiliser efficacement les informations dans les arguments et les débats. Pour ce faire, vous pouvez, par exemple, organiser un débat dans lequel des groupes d'apprenants représentent des écoles de pensée opposées ou simplement des opinions contrastées. Vous pouvez également présenter aux apprenants des arguments erronés extraits de différents espaces de médias sociaux, en leur demandant de trouver les erreurs.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Les réseaux sociaux tels qu'Instagram, Facebook ou YouTube pour trouver des arguments imparfaits ou les utiliser comme espaces de débat.
  • Ressources divertissantes pour l'apprentissage des langues, telles que FLAX, Lyrics Training.
Mettre en place des activités favorisant les capacités de raisonnement logique des apprenants et les aidant à comprendre comment les médias influencent et construisent la réalité.

Votre réponse: Ce n'est pas possible avec ma méthode d'enseignement des langues ou dans mon environnement de travail.

Bien qu'il puisse être difficile de mettre en place des missions de collaboration numérique dans les classes de langues, vous devez savoir que le nouveau CECR inclut des descripteurs pour l'interaction en ligne. Il incombe à tous les enseignants de langues de développer cette compétence chez les apprenants à tous les niveaux de compétence linguistique.

La communication numérique est une compétence de base importante. Il est essentiel que les apprenants sachent comment utiliser les moyens numériques pour les aider à comprendre leur application dans la vie quotidienne.

Encouragez les apprenants à communiquer entre eux et à pratiquer la langue cible à l'oral et à l'écrit. Cela peut aider à créer une communauté ou un groupe dans un environnement collaboratif en ligne et vous aider à fixer aux apprenants une tâche collaborative concrète à résoudre.

Encourager les apprenants à communiquer avec un public extérieur via un forum, une activité d'interview, etc. peut servir de point de départ.

Quelle que soit la tâche concrète à accomplir, encouragez les apprenants à découvrir et à s'engager dans la communication sociale en ligne et à y contribuer par des messages compréhensibles et des commentaires précis, en tenant compte du registre de langue et de la structure du discours. Motivez les apprenants à documenter leurs règles et à les renforcer entre eux. Mettez vos apprenants au défi en intégrant des tâches ou des variations qui requièrent des stratégies de collaboration ou des normes de communication différentes, par exemple s'inscrire à un cours de langue en ligne et remplir un formulaire avec des données personnelles.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Espaces de réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram.
  • Forums en ligne pour les apprenants de langues (par exemple Microsoft Teams).
  • Salons de discussion virtuels : Groupes WhatsApp.
Mettez en place des incitations à la communication et à la collaboration et créez des environnements d'apprentissage authentiques, comme un salon de discussion exclusivement réservé à la classe de langue.

Votre réponse: Ce n'est qu'en de rares occasions que mes apprenants doivent communiquer ou collaborer en ligne à des fins d'apprentissage linguistique.

Le nouveau CECR inclut de nouveaux descripteurs pour l'interaction en ligne. Par conséquent, les enseignants en langues sont censés encourager les apprenants à communiquer et à collaborer plus souvent en ligne et à concevoir des tâches linguistiques pour les soutenir.

Plus les apprenants disposent d'une grande variété de tâches linguistiques, plus ils auront de bons résultats à l'écrit et à l'oral dans la langue cible.

Un bon point de départ consiste à utiliser des activités d'écriture collaborative (par exemple, un résumé factuel des dernières nouvelles) et à confier ces tâches à une communauté ou à un groupe. De cette façon, les apprenants se familiariseront avec les grands principes de la collaboration en ligne dans un cadre social fermé auquel ils sont habitués. Cela favorise l'échange de connaissances entre pairs, car dans les environnements collaboratifs en ligne, les apprenants en langues ont la possibilité de lire et d'analyser le travail des autres. Quelle que soit la tâche concrète à accomplir, encouragez les apprenants à découvrir et à élaborer en collaboration des règles efficaces de communication et de collaboration dans la langue cible.

Motivez-les à documenter leurs règles et à les renforcer entre eux. Mettez leurs règles à l'épreuve en intégrant des tâches ou des variations qui nécessitent des stratégies de collaboration différentes ou une adaptation du registre de langue, des styles de communication, etc.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Logiciel de développement collaboratif tel que Google Docs ou Padlet, Flinga pour offrir aux apprenants un espace pour développer de manière collaborative des documents ou des tableaux.
  • Logiciel VLE tel que Moodle ou Microsoft Teams pour soutenir l'interaction, l'analyse et le retour d'information en ligne.
Explorer le domaine de la communication et de la collaboration en ligne.

Votre réponse: Mes apprenants utilisent les appareils numériques pour communiquer et coopérer, principalement entre eux.

Vos apprenants sont confiants et compétents pour communiquer avec leurs pairs, à la fois dans leur langue maternelle et dans la langue cible, de manière efficace et responsable. Vous pouvez maintenant commencer à élargir lentement leur monde.

En vous engageant dans ce processus, vous pouvez vous sensibiliser à la structure du discours, aux catégories grammaticales et aux expressions idiomatiques de la langue cible dans la communication en ligne.
Encouragez les apprenants à étendre leurs compétences de communication (écrite et orale) au-delà du cercle de contacts avec lequel ils sont à l'aise. Vous pouvez demander à vos apprenants de concevoir une enquête en ligne sur un sujet spécifique à l'aide d'un outil gratuit de création d'enquêtes en ligne et de préparer un court rapport. Ou de participer à un débat en ligne ou à un webinaire, ou encore de rejoindre une communauté d'apprentissage des langues ou un blog en ligne. Ils peuvent également contacter un centre de recherche ou une autorité nationale avec une question qui a émergé dans votre cours de langue.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des questionnaires en ligne tels que Google Forms, SurveyMonkey ou Typeform que les apprenants peuvent utiliser pour élaborer une enquête en ligne.
  • Les espaces en ligne tels que Second Life, ou de nombreux blogs linguistiques, comme espaces pour s'engager avec d'autres apprenants de langues en ligne.
Encourager les apprenants à communiquer avec un public externe.

Votre réponse: Mes apprenants exploitent et utilisent différents environnements numériques pour communiquer et coopérer entre eux et avec un public externe à des fins d'apprentissage des langues.

Vos apprenants semblent utiliser leur apprentissage des langues de manière productive (écrit et oral) avec différents groupes cibles.

Ceci est très bénéfique car les apprenants sont habilités à utiliser la langue cible dans des situations authentiques et réelles.
Ce qui est important pour vous, c'est de fixer systématiquement des devoirs dans l'enseignement des langues en utilisant des outils synchrones ou asynchrones qui permettent aux apprenants d'élargir lentement leurs compétences linguistiques et de réfléchir davantage à l'adéquation sociolinguistique de la langue cible. Donnez à vos apprenants les moyens de communiquer de manière professionnelle et d'argumenter leur point de vue tout en étant polis et respectueux des autres et de leurs opinions. Vos apprenants doivent eux-mêmes se rendre compte, par leur implication dans des contextes de communication de plus en plus complexes, que la communication orale et écrite obéit à des règles et des catégories grammaticales différentes.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des outils VOIP tels que Zoom, Bigbluebutton, Clickmeeting ou Google Meet pour la mise en place de travaux asynchrones.
  • Forums de discussion ou outils de blog tels que WordPress, Second Life, Google Docs for setting asynchronous assignments.
  • Outils de collaboration tels que Flinga, Miro, Padlet.
Faites participer les apprenants à des tâches authentiques en ligne et découvrez les règles de communication et la structure du discours.

Votre réponse: Je fixe systématiquement des devoirs d'apprentissage des langues qui permettent aux apprenants d'élargir lentement leurs compétences et de s'engager de manière responsable dans des conversations et des collaborations en ligne.

Vos apprenants sont capables d'utiliser leur apprentissage linguistique pour s'engager dans de nombreuses conversations en ligne et dans des situations et contextes de collaboration.

Pratiquer la langue cible de manière significative dans des environnements en ligne avec des publics authentiques crée une expérience positive et facilite la compréhension.
L'important pour vous est de donner à vos apprenants les moyens d'appliquer et de développer de manière autonome leurs compétences en communication (écrite et orale également). Ils doivent être capables d'exprimer clairement leur point de vue, d'avoir une opinion et de l'argumenter. Cependant, ils doivent également être capables de communiquer de manière professionnelle, d'être polis et respectueux des autres et de leurs opinions, etc. Vos apprenants doivent eux-mêmes se rendre compte, par la pratique, que la communication orale et écrite obéit à des règles différentes, même si ces règles tendent à converger à l'ère du chat. Encouragez les apprenants à élaborer leurs propres plans pour corriger les erreurs qu'ils commettent au départ.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Forums de discussion ou outils de blog tels que WordPress, Second Life, Typeform ou Go Soap Box.
  • Outils de collaboration tels que Flinga, Miro, Padlet.
  • Tous offrent aux apprenants un espace de discussion et de débat, une évaluation par les pairs et un retour d'information en vue de contextes d'utilisation spécifiques.
Veillez à donner aux apprenants les moyens de découvrir les règles de communication et de coopération dans la langue cible et de créer des communautés.

Votre réponse: Ce n'est pas possible avec ma méthode d'enseignement des langues ou dans mon environnement de travail.

Bien qu'il puisse être difficile d'intégrer des activités numériques dans les cours de langues pour diverses raisons, il y a de nombreux avantages à commencer à le faire.

De cette manière, vous pouvez accroître la participation active des apprenants au processus d'apprentissage, leur offrir des options de personnalisation et leur permettre de développer leurs propres ressources numériques personnelles.
Vous devriez trouver une unité d'étude dans laquelle les apprenants pourraient eux-mêmes créer du contenu, par exemple écrire des messages à un collègue dans la langue cible, mener une interview et l'enregistrer avec leur smartphone, prendre des photos ou écrire un texte et le poster en ligne, concevoir un artefact numérique avec un logiciel qu'ils connaissent, etc.
Des ressources faciles à utiliser telles que Story jumper ou Make Beliefs Comix pour permettre aux apprenants de créer des ressources en images.
Pensez à intégrer des activités numériques simples dans votre enseignement des langues.

Votre réponse: C'est difficile à mettre en œuvre dans mon enseignement des langues avec mes apprenants.

Vos apprenants ne disposent pas de l'équipement numérique ou des compétences numériques nécessaires pour s'engager dans des tâches numériques typiques. Cela signifie que vous devez faire preuve d'innovation et commencer par des tâches simples.

De cette manière, vous pouvez, d'une part, proposer de nouvelles idées de cours créatives et, d'autre part, favoriser les compétences des apprenants en matière de création de contenu numérique.

Prendre des photos à l'aide d'un smartphone est une activité dont tous les apprenants sont capables de faire et ce sur n'importe quel sujet. Faites-en l'essai. Demandez à vos apprenants d'apporter des photos personnalisées liées à un sujet, par exemple "mon endroit préféré dans la ville" et demandez-leur de justifier leur choix, soit dans une activité de langue écrite ou orale. Vous pouvez également demander aux apprenants de s'enregistrer avec le smartphone en train de lire un texte, ou de créer un podcast dans la langue cible et de pratiquer la prononciation, l'intonation correcte, la mélodie de la parole, etc. Interrogez les apprenants sur les problèmes qu'ils ont rencontrés et aidez-les à les surmonter avec des devoirs supplémentaires.

Cela renforcera l'intérêt de vos apprenants pour votre sujet - et dans de nombreux cas, leur compréhension de celui-ci.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des outils de développement audio simples, tels que Vocaroo, que les apprenants peuvent utiliser pour éditer des fichiers audio.
  • Pour les utilisateurs plus avancés, des outils tels que Lightworks, Screencast-o-matic peuvent être utiles pour enregistrer et combiner des contenus audio, vidéo et d'écran.
Intégrer des activités numériques simples et discuter ouvertement des problèmes techniques qu’ils ont rencontrés.

Votre réponse: Occasionnellement, m'arrive d'initier et de guider mes apprenants dans la production de contenus numériques pour les distraire et les motiver dans le processus d'acquisition d'une langue (étrangère).

Quels sont les obstacles contextuels qui vous ont empêché jusqu'à présent d'intégrer plus fermement ces activités motivantes dans votre enseignement des langues ? Est-ce parce que vous ne pensez pas avoir le temps de le faire plus souvent ? Est-ce parce que vous trouvez difficile de les relier au développement des compétences linguistiques que vos apprenants doivent développer ? Est-ce parce que cela n'est pas fait habituellement ?

Réfléchissez aux avantages que vos apprenants obtiennent lorsqu'ils créent du contenu numérique dans le cadre d'activités d'apprentissage des langues et à ce qu'ils auraient pu apprendre en ce qui concerne le développement des compétences en matière d'écriture, d'expression orale, de lecture et d'écoute.

Ces réflexions vous aideront à comprendre quels sont les atouts spécifiques de la création de contenu par les apprenants dans l'enseignement de votre matière et quels sont les obstacles contextuels auxquels vous êtes confronté. Elles vous aideront également à identifier de nombreuses autres possibilités d'impliquer les apprenants dans la création de contenu numérique qui soit pertinent pour leur apprentissage et qui contribue à ce qu'ils atteignent les objectifs d'apprentissage souhaités.

Des plateformes ou des outils collaboratifs en ligne peuvent être utilisés pour travailler conjointement et pratiquer les compétences écrites dans le cadre de l'acquisition d'une langue. Les apprenants peuvent ainsi insérer des idées de manière anonyme ou avec leur nom et collaborer avec d'autres apprenants en langues. Pour les compétences d'expression et d'écoute, ou pour les apprenants plus avancés sur le plan numérique, vous pouvez demander à vos apprenants de s'exprimer en direct en ligne en faisant, par exemple, une présentation dans la langue cible qui les passionne ou qu'ils connaissent bien.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Outils de développement collaboratif tels que Padlet ou Google Docs, Make Beliefs Comix, Wordsearch, Puzzle Maker qui peuvent être utilisés par de nombreux apprenants pour développer une ressource partagée ou ajouter à un espace partagé.
  • Outils VOIP tels que Bigbluebutton, Clickmeeting pour parler et écouter en direct en ligne.
  • Cram, LearningApps, Cobocards pour créer des jeux de mémoire.
Intégrer les activités de création de contenu numérique dans l'apprentissage et l'enseignement des langues de base.

Votre réponse: Mes apprenants créent du contenu numérique comme partie intégrante de l'acquisition d'une langue étrangère.

La création de contenu numérique dans la langue cible amène les apprenants à une réflexion critique et à une évaluation tant de l'utilisation de la langue dans l'environnement en ligne que des stratégies de communication requises.

Ainsi, les apprenants peuvent développer leur compréhension de l'utilisation des plateformes de contenu numérique et prendre confiance dans leurs compétences numériques et leurs compétences communicatives dans la langue cible.
L'étape suivante peut consister à envisager différentes activités et formats disponibles pour la création de contenu numérique par vos apprenants. L'objectif devrait être de permettre aux apprenants d'utiliser de nombreux moyens numériques différents - visuels, audio, vidéo, texte... - et de les combiner efficacement pour démontrer de manière exhaustive leur compréhension.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Un logiciel de screencasting tel que Screencast-o-matic, ou un logiciel de montage vidéo tel que l'éditeur Openshot Video qui peut être utilisé pour combiner du contenu audio, vidéo et textuel.
  • Storyjumper, Make Beliefs Comix et Pixton peuvent être utilisés pour créer des livres numériques.
  • Boords peut être utilisé pour créer des story-boards et des animations.
Accroître la variété des outils utilisés par les apprenants pour créer du contenu numérique.

Votre réponse: Cela fait partie intégrante de l'apprentissage de la langue et j'augmente systématiquement le niveau de difficulté pour développer davantage leurs compétences linguistiques et numériques.

L'intégration cohérente de la création de contenu numérique dans les cours de langues et l'encouragement des apprenants à sélectionner et à combiner différents formats numériques pour présenter efficacement leurs compétences communicatives et leur compréhension peuvent être très bénéfiques.

Cela permet aux apprenants d'utiliser la langue cible dans un contexte social et d'action.
Encouragez vos apprenants à essayer de nouvelles méthodes et de nouveaux formats numériques ; à introduire des effets qui surprennent leur public ou le font rire ; à utiliser des opinions différentes comme incitation à l'étude, par exemple les stratégies de médiation dans la langue cible. Encouragez-les à considérer leur produit numérique d'un point de vue artistique, en réfléchissant à son intérêt, sa cohérence, sa précision et son exhaustivité. Cela renforcera non seulement leur compétence numérique, mais aussi leur capacité à communiquer leur connaissance du sujet, à relier leurs résultats ou à peser leurs arguments, et à démontrer de manière exhaustive leur compréhension.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des outils très immersifs pour créer des présentations et des rapports attrayants en ligne, tels que Piktochart, Emaze, et Genial.ly.
  • Boords peut être utilisé pour créer des story-boards et des animations.
  • Cobocards, Cram peuvent être utilisés pour créer des jeux de mémoire.
Professionnaliser la production médiatique des apprenants en collaboration avec les apprenants dans les classes de langues.

Votre réponse: Ce n'est pas possible avec ma méthode d’enseignement des langues ou dans mon environnement de travail.

Même si vous ne prévoyez pas d'activités spécifiques d'apprentissage des langues impliquant l'utilisation de matériel Web, vos apprenants peuvent parfois utiliser des stratégies d'information et de communication en ligne pour compléter leurs compétences d'apprentissage des langues. Afin de garantir un apprentissage des langues en ligne sûr et de rendre cette approche attrayante, les apprenants doivent comprendre leur empreinte numérique, comment protéger leur identité numérique et comment éviter de divulguer trop d'informations personnelles à l'écrit et à l'oral en ligne.

Il est très important de sensibiliser les apprenants aux possibilités de repérage et de mauvaise utilisation du contenu numérique afin d'éviter toute déception ou dénigrement futur. En outre, les apprenants utiliseront les ressources numériques avec plus de confiance s'ils savent comment se protéger dès le départ.
Résumer les règles pertinentes sous la forme d'un guide de cours, en utilisant un langage simple et/ou des images et des symboles, qui pourrait être réalisé en classe ou en tant que devoir. Pour sensibiliser au sujet, on pourrait d'abord l'introduire dans un contexte quotidien, en recueillant des idées sur ce que les apprenants aimeraient que les autres sachent d'eux dans le "monde réel", puis en appliquant les résultats au monde numérique. Abordez le fait que la politesse et le respect sont également une question importante à prendre en compte aussi bien dans le monde numérique que dans la vie quotidienne. Assurez-vous que les apprenants comprennent la possibilité d'être piratés et dénigrés par des moyens numériques (comme l'exposition inconsidérée de photos sur les plateformes de médias sociaux, etc.) Montrez des sites Web avec des paramètres de politique de confidentialité et expliquez ce qu'ils signifient. Comme il s'agit d'un point très important, demandez à un ou plusieurs apprenants avancés de servir de médiateurs et de traduire le contenu dans le langage compris par leurs pairs.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des outils de traitement de texte pour l'élaboration des guides de cours, tels que Microsoft Word ou des versions en ligne de celui-ci, telles que Google Docs.
  • Les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter ont généralement des paramètres de politique de confidentialité qui peuvent être utilisés pour faire une démonstration aux apprenants.

Discuter des règles de communication en ligne avec les apprenants

Comparer l'étiquette (générale et numérique) qui est commune ou différente dans leur pays d'origine.

Votre réponse: Je les informe qu'ils doivent être prudents lorsqu'ils transmettent des informations personnelles en ligne, par exemple en publiant des photos, des commentaires, etc.

Il est important que les apprenants soient conscients des pièges associés aux services en ligne, tels que le spamming, le phishing, le stalking, et qu'ils sachent comment gérer leur empreinte numérique et protéger leurs données numériques. Cependant, vous devez également tenir compte des normes sociales et culturelles en matière de communication orale et écrite.

Les apprenants se sentent plus à l'aise dans l'utilisation des ressources numériques lorsqu'ils savent comment identifier les paramètres de sécurité des données et repérer les pièges possibles pour éviter les mauvaises surprises.
Discutez avec les apprenants de l'application pratique des règles générales dans les services de messagerie ou les médias sociaux qu'ils utilisent, tels que Facebook, WhatsApp, Telegram, Signal, etc. et toute autre activité en ligne à laquelle ils participent. Examinez avec eux des situations de communication concrètes et la manière dont les règles convenues doivent être affinées ou modifiées pour s'adapter à leur communication. Discutez des données personnelles qu'ils mettent à disposition par le biais des programmes d'apprentissage des langues et des apps qu'ils utilisent déjà, et à qui. Vous pouvez également recueillir des expériences de mauvais comportements dans des situations de communication, ainsi que des expériences concernant une trop grande ouverture sur Internet, comme des courriers et des appels publicitaires non désirés, etc. et discuter de la manière dont ces choses peuvent être évitées.
Des outils de production vidéo tels que Screencast-o-matic ou l'éditeur vidéo Open Shot video que les apprenants pourraient utiliser pour produire et montrer leurs propres vidéos qui créent de bonnes ou de mauvaises émotions.
Définissez une activité numérique adaptée pour discuter des règles de comportement en ligne, comme la production et le partage d'une vidéo d'une situation désagréable due à un comportement impoli via un service de messagerie (par exemple un groupe WhatsApp, etc.).

Votre réponse: J'explique les règles de base pour agir de manière sûre et responsable dans les environnements en ligne et pour se protéger et protéger les autres.

Discutez avec les apprenants des données personnelles qu'ils mettent à disposition par le biais des programmes d'apprentissage des langues et des apps qu'ils utilisent, et avec qui.

Le fait de pouvoir gérer ses propres stratégies de sécurité offre une plus grande confiance dans la façon dont on utilise les ressources numériques.
Laissez les apprenants explorer comment gérer leur identité en ligne d'une manière qui leur convient. Encouragez-les à réfléchir à la manière dont ils se présentent au monde et à identifier les détails personnels qu'ils peuvent partager en ligne en toute sécurité et ceux qu'ils doivent garder privés. Discutez des expériences personnelles des apprenants concernant ce sujet.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus:
  • Les sites de partage de vidéos tels que Youtube et Vimeo peuvent être utilisés pour montrer des tutoriels sur les règles générales de comportement sur Internet.)
Définissez une activité numérique adaptée pour discuter des règles de conduite. Par exemple, regardez un film ou écoutez un podcast et parlez du comportement des personnages dans une situation de la vie quotidienne. Demandez aux apprenants de le transposer dans le monde numérique. Les règles de l'étiquette sont-elles les mêmes dans toutes les cultures ? Discutez-en.

Votre réponse: Nous discutons et convenons des règles de conduite dans les communautés d'apprentissage des langues et autres espaces en ligne.

Vous êtes conscient de l'importance de l'appropriation par les apprenants de l'étiquette qu'ils emploient dans leur communication en ligne, entre eux et avec le monde extérieur.

La compréhension des pièges de la communication en ligne et de la manière de les éviter détermine la quantité d'informations personnelles qu'une personne est prête à exposer en public. Cela peut donner aux apprenants un sentiment d'autodétermination, plutôt que de se retrouver dans des problèmes imprévisibles avec des données non sécurisées.

Encouragez les apprenants à entrer leur nom dans différents moteurs de recherche et à discuter de leurs résultats. Est-ce vraiment l'image qu'ils veulent montrer publiquement d'eux-mêmes ? Découvrez avec les apprenants quelles données personnelles ils mettent à disposition par le biais des programmes et des applis qu'ils utilisent, et avec qui. Laissez-les explorer comment gérer leur identité en ligne afin qu'ils se sentent à l'aise avec la façon dont ils se présentent au monde et avec les informations qu'ils partagent en ligne. Collectez des exemples de services de médias sociaux (par exemple Facebook) et examinez les paramètres de sécurité des données. Indiquez quelles normes de sécurité sont les plus appropriées.

Il peut être judicieux d'identifier dans les groupes les apprenants les plus "avancés sur le plan numérique", qui peuvent jouer le rôle de médiateurs et expliquer les paramètres de base de la protection des données qu'ils connaissent et ont ajustés personnellement, et ce dont il faut tenir compte lors de l'utilisation d'Internet. Pour sensibiliser les apprenants à certaines règles d'étiquette, faites-leur voir comment ils se comportent eux-mêmes dans des situations difficiles.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • L'utilisation de réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter pour présenter ou créer des situations de communication concrètes afin d'identifier pour les apprenants comment les règles convenues peuvent devoir être affinées ou modifiées pour s'adapter à leur communication dans la langue cible.
  • Sites et services de gestion des mots de passe, ou paramètres de gestion des mots de passe dans les navigateurs, pour démontrer la nécessité de créer des mots de passe sûrs et de les changer régulièrement. Vous pouvez collecter une variété de mots de passe possibles et laisser les apprenants discuter de ceux qu'ils utiliseraient et de ceux qu'ils n'utiliseraient pas et des raisons pour lesquelles ils sont jugés appropriés ou non.
Favorisez l'autonomie des apprenants en leur demandant de surveiller les paramètres de sécurité des applications et programmes qu'ils utilisent et de les ajuster en conséquence. Vous pouvez distribuer des tâches de communication qui impliquent une sorte d'insulte ou d'embarras et prendre une vidéo de la situation. Laissez-les réfléchir à la pertinence de leur réaction et à ce qui pourrait être amélioré. Transférez ensuite la situation dans le monde numérique. Discutez avec les apprenants de l'application pratique de ces règles avec leurs pairs ou lorsqu'ils doivent s'adresser à des acteurs publics au moyen d'appareils numériques tels que des smartphones, des tablettes ou des ordinateurs.

Votre réponse: Je développe systématiquement l'utilisation des règles sociales par les apprenants dans les différents environnements numériques que nous utilisons pour l'enseignement des langues (étrangères).

Ce que vous devez faire maintenant, c'est renforcer l'appropriation par les apprenants des règles auxquelles ils obéissent - et leur droit de les adapter et de les modifier comme ils l'entendent.

Le fait d'être conscient des pièges de la communication en ligne et de pouvoir gérer ses propres paramètres personnels pour les éviter permet une utilisation plus fréquente et sans crainte des moyens numériques dans le processus d'apprentissage des langues.
Discutez de situations de communication concrètes et de la manière dont les règles convenues doivent être affinées ou modifiées pour s'adapter à leur efficacité dans le pays où vivent les apprenants et dans la langue cible. Découvrez avec les apprenants quelles informations ils mettent à disposition par le biais des programmes et des apps qu'ils utilisent, et avec qui, et montrez comment ajuster les paramètres personnels sur les documents qu'ils échangent lors des travaux numériques en partenariat ou en groupe, ainsi que dans d'autres activités numériques. Assurez- vous que vos apprenants connaissent les règles existantes en matière de protection des données et savent comment les appliquer à leurs propres environnements d'apprentissage.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Les logiciels de campagnes d'e-mailing tels que Mailchimp et Surveymonkey peuvent être utilisés pour expliquer les différences entre les copies et les copies cachées et pour expliquer les règles légales de protection des données lors de l'envoi d'e-mails ou de l'utilisation d'Internet en général.
  • Des sites Web tels que creativecommons.org pour aider à expliquer et à gérer les règles de base telles que le droit d'auteur sur les textes et la propriété des images qu'ils pourraient éventuellement utiliser pour l'échange numérique d'exercices et de devoirs.
Favorisez l'autonomie des apprenants en leur demandant de superviser tous les paramètres de sécurité des applications et programmes qu'ils utilisent et de les ajuster en conséquence.

Votre réponse: Ce n'est pas possible avec mes apprenants, dans mon travail d'enseignant de langues.

Il est important de donner aux apprenants les moyens d'identifier leurs problèmes et leurs obstacles dans leur processus d'apprentissage des langues en termes de communication de leurs propres besoins d'apprentissage, de compréhension du contenu du cours et d'encouragement à trouver des moyens de les surmonter. Pour vous, en tant qu'enseignant en langues, cela signifie que vous devez être ouvert aux différentes manières dont les apprenants surmontent les obstacles à l'apprentissage, même si elles semblent parfois inefficaces, arbitraires ou douteuses. Vous pouvez, et devez, encourager les apprenants à travailler sur les défauts de leurs stratégies d'apprentissage, tout en appréciant qu'ils aient fait le premier pas pour surmonter un obstacle important à leur apprentissage.

De cette façon, les apprenants peuvent identifier les problèmes dans leurs approches d'apprentissage, en utilisant des exemples de sources en ligne pour l'auto-évaluation, même s'il n'y a pas d'enseignant à portée de main.

Vous pouvez et devez introduire lentement et en douceur vos apprenants en langues dans l'utilisation de base des outils numériques. Une connaissance fondamentale des outils numériques et de leur application est importante pour que les apprenants, même ceux des classes de langue de bas niveau, puissent participer sans problème à des activités en ligne.

En outre, pour surmonter les difficultés liées à l'apprentissage d'une langue cible à l'aide des technologies numériques, l'enseignant doit créer un environnement qui renforce la familiarité des apprenants avec ces technologies et qui engage activement les apprenants dans des activités de lecture, d'écriture, de parole et d'écoute. Il est donc important de noter l'importance de rester à l'écoute de la langue, non seulement en classe, mais aussi le plus souvent possible dans des environnements en ligne à la maison, si ceux-ci sont disponibles. Demandez aux apprenants s'ils connaissent déjà des outils pour améliorer leur apprentissage en dehors de la classe de langue (applications, environnements d'apprentissage en ligne, etc.) et encouragez-les à partager leurs idées avec les autres.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Les applications de messagerie telles que WhatsApp, Facebook Messenger, Telegram, Snapchat, etc. peuvent être utilisées pour permettre aux apprenants de communiquer des messages faciles avec leurs pairs aussi souvent que possible (" Comment vas-tu ? ", " Quelle heure est-il ? ").
  • Les tableaux blancs numériques en ligne tels que Padlet, Miro, Flinga peuvent être utilisés pour présenter aux apprenants des tâches en ligne faciles (telles que des exercices de grammaire de bas niveau avec des listes déroulantes) sur un tableau blanc numérique en ligne et peuvent être utilisés pour que les apprenants réalisent les exercices soit individuellement soit en collaboration afin de leur donner une idée de la façon dont cela fonctionne. Ces plates-formes peuvent également donner aux apprenants la possibilité de découvrir d'éventuelles lacunes d'apprentissage en évaluant leurs progrès au moyen d'exercices et de tests de bas niveau en ligne, avec la possibilité de vérifier la correction instantanément.
Encouragez les apprenants à utiliser de manière créative les ressources numériques, comme les services de messagerie, pour relever efficacement les défis de la communication. Envisagez également d'introduire des plateformes avec des jeux faciles à utiliser en classe pour favoriser le vocabulaire et la grammaire et encouragez les apprenants à les utiliser individuellement à la maison.

Votre réponse: J'ai rarement l'occasion d'encourager les apprenants à résoudre des problèmes numériques dans mes cours de langues.

La résolution de problèmes est une compétence universellement requise au XXIe siècle. L'apprentissage d'une nouvelle langue peut s'avérer très difficile, surtout si la manière dont elle est mise en œuvre diffère fortement des stratégies d'apprentissage du pays d'origine des apprenants. De tels défis se présentent constamment. En tant qu'enseignant en langues, il est important de les anticiper et de fournir les ressources nécessaires pour que les apprenants puissent découvrir leurs lacunes individuelles et concevoir des solutions de manière créative. Les technologies numériques peuvent, dans de nombreux cas, aider les apprenants à concevoir une solution qu'ils peuvent considérer comme innovante.

Le manque de confiance en soi dans l'utilisation d'une langue cible est un défi très fréquent dans l'apprentissage des langues que les apprenants doivent souvent surmonter. Guider et encourager les apprenants à trouver des stratégies innovantes par eux-mêmes est un bon moyen d'augmenter leur estime de soi.
La prochaine étape pour vous serait de mieux anticiper les défis dans une situation d'apprentissage des langues et même de déclencher activement de tels défis. Les situations où les apprenants identifient qu'il y a quelque chose d'impossible à connaître ou à affirmer, ou quelque chose de trop difficile à comprendre car cela dépasse leurs capacités ou leurs possibilités, peuvent être converties en un défi à surmonter - collectivement par tous les apprenants, ou par un petit groupe d'apprenants, ou par des apprenants individuels.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Les moteurs de recherche tels que Google ou Bing peuvent être utiles pour expliquer et permettre aux apprenants d'explorer quels mots de recherche sont significatifs pour trouver un sujet particulier. Demandez-leur de s'adresser à leurs pairs par e-mail ou par messagerie s'ils ont besoin d'aide ou d'explications plus détaillées. Pour commencer, cela peut être fait complètement ou partiellement dans la langue maternelle avec un ou plusieurs apprenants comme médiateurs.
Déclenchez des défis en énonçant un nouveau problème dans l'apprentissage des langues sans en expliquer les détails et demandez aux apprenants d'identifier et de discuter des moyens numériques qu'ils utiliseraient pour trouver des explications appropriées pour relever le défi.

Votre réponse: J'en parle de temps en temps, quand l'occasion se présente.

Vous savez combien il est important d'encourager les apprenants à surmonter les difficultés dans leurs démarches d'apprentissage des langues et vous savez également que les technologies numériques peuvent, dans de nombreux cas, les aider à trouver des solutions innovantes.

De cette façon, vous pouvez vous assurer que tous les apprenants ont la possibilité de développer leurs compétences en matière de résolution de problèmes numériques dans vos cours de langue et d'accroître leurs connaissances de base.

Pensez à créer des activités faciles à utiliser pour aider les apprenants à relever efficacement ces défis. Vous pouvez par exemple créer un blog où les apprenants peuvent partager des textes et des idées ou trouver un site web qui peut être rempli de vidéos, d'audios, de textes, de listes de vocabulaire et de sujets de grammaire, etc. et faire en sorte que tout le monde puisse y accéder. Vous pouvez également les aider à communiquer en ligne via des programmes de conférence Web.

Vous pouvez déclencher activement des situations difficiles, par exemple en demandant aux apprenants de trouver des sites touristiques dans des endroits distincts où ils ne sont jamais allés auparavant. En groupe, vous pouvez les laisser résoudre une tâche en utilisant correctement un moteur de recherche de leur choix.

Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des outils de production vidéo tels que Screencast-o-matic ou l'éditeur vidéo Open Shot pourraient être utilisés pour permettre aux apprenants de réaliser des vidéos où ils discutent des problèmes et des solutions possibles et les montrent au reste de la classe.
  • Des outils de collaboration tels que Mindmeister, Worscramble, Powtoons, Yopad peuvent être utilisés pour aider les apprenants à collaborer en ligne.
Déclenchez des défis pour les apprenants en introduisant un nouveau problème dans l'apprentissage des langues sans en expliquer les détails et demandez aux apprenants d'identifier des moyens innovants de relever le défi et de discuter des résultats. Soyez attentif aux situations où les apprenants trouvent quelque chose d'impossible à connaître ou à affirmer, ou qui dépasse leurs capacités ou leurs aptitudes - par exemple, une question de grammaire nouvellement mise en œuvre qui. Convertissez cela en un défi à relever - collectivement par tous les apprenants, ou par un petit groupe d'apprenants, ou par des apprenants individuels, et dites- leur de proposer des moyens numériques pour trouver des solutions.

Votre réponse: Nous expérimentons souvent des solutions technologiques à des problèmes.

La prochaine étape pour vous serait de comprendre comment vous pouvez intégrer systématiquement les possibilités de soutien numérique dans votre enseignement des langues, afin d'en faire une partie intégrante et naturelle de votre enseignement et de vous assurer que tous les apprenants en bénéficient.

Une communication numérique régulière entre pairs entraîne une plus grande confiance en soi dans l'utilisation de la langue cible dans différentes situations et augmente la motivation à apprendre dans un environnement numérique.
Faites des environnements numériques une partie intégrante de vos cours de langues. Créez régulièrement de petits travaux qui permettent aux apprenants de travailler ensemble de manière numérique. Pour chaque unité ou module d'étude, identifiez les aspects où vous vous attendez à ce que les apprenants ressentent quelque chose comme impossible à connaître ou à affirmer, ou trop difficile à réaliser (par exemple, un problème de grammaire nouvellement mis en œuvre). Transformez cela en un défi à surmonter - soit collectivement par tous les apprenants, soit par un petit groupe d'apprenants, soit par des apprenants individuels. Demandez-leur d'identifier comment ces nouvelles connaissances pourraient être obtenues et recueillez les idées des apprenants sur la façon dont ils suggèrent d'aborder cet objectif et comment la technologie peut les aider. Vous verrez qu'il existe de nombreuses possibilités d'intégrer des approches numériques dans votre enseignement. Dans certains cas, les défis rencontrés seront différents selon les groupes de capacités et les compétences nouvellement acquises doivent de toute façon être reconnues par l'enseignant. Ceux-ci peuvent nécessiter une formation complémentaire, soit individuellement, soit avec un partenaire, soit en groupe.
Voici quelques outils qui peuvent être utiles pour soutenir ce processus:
  • Les plateformes de blogs telles que Jimdo, Ionos ou WordPress ou les outils de collaboration tels que Miro, YoPad, Padlet, Canvas peuvent être utilisés par les apprenants pour partager des textes et des idées en fournissant des vidéos, des audios, des textes, des listes de vocabulaire et des sujets de grammaire, etc. tout en veillant à ce que tout le monde puisse y accéder.
Intégrez systématiquement les possibilités de résolution de problèmes numériques en proposant des moyens de relever les défis présentés par les moyens numériques. Pour garantir la différenciation interne, vous devrez mettre en œuvre diverses tâches en parallèle, permettant à chaque apprenant ou groupe d'apprenants de travailler en fonction de sa capacité à relever le défi. De cette façon, vous pouvez vous assurer que tous les apprenants ont la possibilité de développer leurs compétences linguistiques en utilisant des moyens numériques.

Votre réponse: J'intègre systématiquement dans mon travail d'enseignant de langues des possibilités de résolution créative de problèmes numériques.

Vous savez combien il est important d'encourager les apprenants à surmonter les défis liés à l'apprentissage d'une nouvelle langue, et vous savez également que les technologies numériques peuvent, dans de nombreux cas, aider les apprenants à concevoir une solution pour relever ces défis de manière innovante et créative.

Le fait de pouvoir créer des méthodes innovantes pour soutenir l'apprentissage des langues à l'aide de moyens numériques et de gagner en sécurité dans leur application renforce la capacité des apprenants à apprendre de manière autodéterminée et permet des échanges et une médiation constants entre pairs.
L'étape suivante consiste à faire en sorte que vos apprenants bénéficient de ce processus. Pensez aux types d'activités numériques que vous mettez habituellement en œuvre et réfléchissez à la manière dont vous pouvez les adapter ou les recentrer pour tenir compte des différentes capacités. Réfléchissez à l'aide et aux conseils que vous pouvez offrir aux apprenants sans compromettre leur appropriation de la conception d'une solution. Il peut s'agir d'une partie difficile de l'ensemble du processus - permettre à tous vos apprenants de se sentir capables de réaliser l'impensable.
Certains outils peuvent être utiles pour soutenir ce processus :
  • Des plateformes de blogs telles que Jimdo, Ionos ou WordPress peuvent être utilisées pour créer un blog ou un site web de classe où les apprenants peuvent partager des textes et des idées. Une fois que le site Web ou le blog est en ligne, il doit devenir un élément fixe des cours de langue. Faites- en un réservoir constant d'informations et de tâches sur lequel les apprenants pourront s'appuyer. Découvrez les adoptions ou les améliorations du site Web en l'utilisant et faites-le entretenir correctement par vos apprenants.
  • Vous pouvez également encourager les apprenants à collaborer plus fréquemment en ligne via Padlet, Miro, Powtoons.
Intégrez systématiquement des possibilités de résolution de problèmes numériques et déclenchez un apprentissage linguistique autodéterminé en demandant aux apprenants de créer d'autres moyens innovants pour relever le défi. Veillez à ce que tous les apprenants en bénéficient. Pour garantir la différenciation interne, vous devrez mettre en œuvre diverses tâches en parallèle, permettant à chaque apprenant ou groupe d'apprenants de travailler en fonction de sa capacité à relever le défi. La planification peut se faire sur une feuille de papier. L'implication de la tâche pourrait être exécutée par un groupe d'utilisateurs plus avancés. De cette façon, vous pouvez vous assurer que tous les apprenants ont la possibilité de partager leurs idées et de développer leurs compétences linguistiques à différents niveaux.